Forum de la future guilde PVE hl Hørion.
 
AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Background

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oxitroy
Admin
Admin


Messages : 141
Date d'inscription : 25/12/2010
Age : 22
Localisation : A hurlevent, (42.6/73.2) o_O

MessageSujet: Background   Dim 20 Mar - 14:00


Bonjour,

Je me propose avec ce sujet de présenter l’origine, l’histoire et les valeurs des Paladins dans World of Warcraft.

[edit] N'oubliez pas de lire les interventions des autres joueurs tout au long de cette discussion pour compléter les éléments ci-dessous


Rappel en terme de gameplay

Au début de WOW, seule l’Alliance avait accès à la classe des Paladins. En contrepartie, la Horde avait l’exclusivité des Chamans. Cette exclusivité concernait les Humains et les Nains.
Avec Burning Crusade, deux nouvelles races apparaissent, chacune ayant accès au Paladins : les Draeneis côté Alliance, et les Elfes de Sang côté Horde - mettant ainsi fin aux exclusivités de classe (comme pour les Chamans)
Pas de changement avec Lich King.
Avec Cataclysme, nous allons rajouter les Taurens comme race pouvant créer un Paladin.

Néanmoins, le vocabulaire, l’histoire et le fonctionnement théorique sont différents selon les races. Blizzard a choisi de les réunir en une seule classe pour des raisons de gameplay.

Il convient donc de faire le point sur chacune des races.


Note : au risque de froisser les puristes, j’ai choisi de prendre les noms francisés, considérant que c’est le choix de Blizzard, que c’est ceux-là que nous rencontrons ingame, et que cela sera plus pratique pour les joueurs débutants dans cet univers.


----------------------------------------------------------------------------------


Les Humains et les Nains

(sources principales : WowWiki français et surtout anglais, traduit et adapté par moi-même - la version française est souvent trop succincte)


Au départ est le culte de la Lumière. Ce culte était principalement présent chez les Humains, par le biais de l’Eglise de la Lumière installée en Lordaeron, chez les Nains et les Elfes de Quel’Thalas (capitale Lune d’Argent).

Vous vous reporterez à l’article en français du WowWiki pour plus de détails sur ce culte : http://fr.wowwiki.com/Lumière

La Première Guerre contre la Horde se termina par la destruction de Hurlevent et l'exil des Humains conduits par Lothar vers le royaume de Lordaeron, où fut formée une Alliance pour stopper les Orcs, sous la conduite de ce royaume.

Alors que se préparait la Seconde Guerre, l’archevêque Alonsus Faol se rendit compte que les Prêtres de la Comté-du-Nord, qui avaient subi de terribles pertes lors de la Première, n’étaient pas capables d’affronter les dangers des combats. Avec l’aide de la plupart des Prêtres survivants, il réunit ceux parmi les chevaliers de Lordaeron montrant la plus grande vertu, et les forma dans la voie de la magie.
Il forma ainsi l’ordre de la Main d’Argent sous le commandement d’Uther le Porteur-de-Lumière. Ces chevaliers saints, ou Paladins, menèrent les combats contre les Orcs lors de la Seconde Guerre et protégèrent le royaume de Lordaeron de la ruine.


Après la guerre et la victoire contre la Horde, les Paladins de la Main d’Argent continuèrent à protéger les Humains des menaces jusqu’aux prémices de la Troisième Guerre.

En effet, 15 ans après la Seconde Guerre, le royaume de Lordaeron vit apparaître une peste maléfique transformant ses victimes en morts-vivants : le Fléau venait d’apparaître.
Le prince Arthas, héritier du trône et Paladin lui-même, fut envoyé enquêter. Il découvrit alors que le Fléau se propageait par le biais de céréales infectées, et que la cité de Stratholme était probablement touchée. Il décida alors d’exterminer la totalité de la population pour éviter la propagation.

Uther et la Main d’Argent refusèrent d'exécuter un tel crime. Arthas ordonna alors la dissolution de l’ordre. Les Paladins continuèrent quand même à accomplir leurs devoirs de protecteurs, d’autant qu’ils étaient immunisés contre le Fléau (point discutable).

Finalement, Arthas élimina la plupart des Paladins. Il tua Uther à Andorhal, alors qu’il protégeait l’urne contenant les cendres de feu le roi Terenas, assassiné par son propre fils.


Des ruines de la Main d’Argent émergèrent deux nouveaux ordres.
Le premier fut celui de la Croisade Ecarlate, un ordre fanatique n’existant que pour détruire le Fléau, et secrètement manipulé par démon Balnazzar à travers le corps du Grand Croisé Saidan Dathrohan.
Le second fut l’Aube d’Argent, que les Paladins n’ayant pas sombré dans le fanatisme rejoignirent pour la plupart, car tolérant et ouvert à toutes les races.

Enfin, une partie des survivants rejoignirent le royaume de Hurlevent, où l’Eglise de la Lumière est désormais installée.


Les Paladins Humains transmirent aussi leur philosophie aux Nains de Forgefer qui l’adoptèrent et formèrent eux-aussi des Paladins au service de la Lumière.
(NB : peu d’informations sur les Nains Paladins. A compléter si quelqu’un en a)






Les Elfes de Sang



Il y a 10.000 ans, les Elfes de la Nuit (appelés Kaldorei ou Biens-Nés) utilisaient la magie grâce au Puits d’Eternité. Corrompus par la Légion Ardente, ils déclenchèrent la Guerre des Anciens qui se termina par la défaite de la Légion, la destruction du Puits et la dislocation du monde en plusieurs continents.

Suite à ce désastre, les Elfes abandonnèrent l’usage de la magie (ce sont nos Elfes de la Nuit actuels). Mais des Elfes refusèrent cet abandon et partirent s’installer sur le continent de l’Est où ils fondèrent le royaume de Quel’thalas (capitale : Lune d’Argent) et se firent appeler les Quel’dorei (ou Hauts-Elfes).

Ils fondèrent le Puits de Soleil avec des fioles de l'eau du Puits d'Eternité pour leur servir de source de magie.



Lors de la Troisième Guerre, Arthas attaqua le royaume et massacra une grande partie des Hauts-Elfes pour pouvoir atteindre le Puits de Soleil, grâce auquel il ramena à la vie son serviteur Kel’thuzad. Le Puits fut détruit par cet acte, et avec lui la source de magie des Hauts-Elfes.

Les survivants se regroupèrent sous la conduite de leur Prince Kael’thas Haut-Soleil avec comme objectif de trouver une nouvelle source de magie pour apaiser leur soif - car ils s'étaient alors rendu compte de leur dépendance à l'énergie des arcanes. C’est là que ces survivants prirent le nom de Sin’dorei (ou Elfes de Sang), en l’honneur de leurs frères disparus tragiquement.



Après bien des péripéties, Kael’thas et un groupe de fidèles rejoignirent Illidan en Outreterre, tandis que la plus grande partie des Elfes restaient en Azeroth, dans l’attente du retour de leur Prince.

Ils reconstruisirent Lune d’Argent, se consacrant à la lutte contre le Fléau, et rejoignirent la Horde. De plus, grâce à l’aide d’Illidan, les Elfes de Sang apprirent à siphonner le mana, leur permettant d’apaiser leur soif tout en les plongeant dans une addiction permanente.



Les Chevaliers de Sang



Avant le désastre de la Troisième Guerre, un certain nombre de Hauts-Elfes appartenaient à l’Eglise de la Lumière, la principale religion des Humains. Et quelques uns parmi eux étaient Paladins.

Mais quand les Hauts-Elfes devinrent les Elfes de Sang, ils perdirent rapidement la possibilité d’en appeler à la Lumière.



En Outreterre, Kael’thas et ses fidèles s’emparèrent du Donjon de la Tempête, un vaisseau abandonné par les Naaru à Raz-du-Néant. Le gardien du vaisseau, le naaru M’uru, fut capturé par le Prince et envoyé à Lune d’Argent pour pour remplacer le Puits de Soleil et fournir à son peuple une source de pouvoir.

Le magistère Astalor Ligessang n’était pas satisfait de cette idée. En étudiant le naaru, il réussit à trouver le moyen de manipuler et de corrompre son énergie (faite de Lumière), et surtout de la récupérer pour que les Elfes puissent s’en servir.

Il fallait maintenant tester cette manipulation. Dame Liadrin se porta volontaire. Autrefois prêtresse de la Lumière, elle avait renoncé à ses voeux après la chute du royaume devant le Fléau. L’opération réussit, et Dame Liadrin pouvait désormais utiliser à nouveau la Lumière tirée du naaru par la force.

Elle devint le chef du nouvel ordre des Chevaliers de Sang : des Elfes de Sang pouvant faire appel aux mêmes pouvoirs de la Lumière que les Paladins grâce au naaru asservi, lequel était maintenu prisonnier dans les quartiers de l’ordre à Lune d’Argent.



Kael’thas fut finalement tué en Outreterre mais ressuscité par la Légion Ardente. S’introduisant à Lune d’Argent, il s’empara de M’uru et l’emmena avec lui sur l’île de Quel’danas. Son but était de récréer le Puits de Soleil et de l’utiliser pour invoquer Kil’jaeden en Azeroth, ouvrant la porte au retour de la Légion Ardente sur Azeroth.

Dame Liadrin se rendit personnellement à Shattrah auprès du Naaru A’dal. Elle avait compris - comme les Clairvoyants avant elle - que Kael’thas avait berné son peuple pour se mettre au service de la Légion Ardente, et exprima ses regrets pour ce qui avait été infligé à M’uru.

A’dal lui révéla alors que M’uru était au courant de ce qui allait lui arriver, car le prophète draenei Velen l’avait autrefois prédit. Et qu’il l’avait accepté pour aider à la rédemption du peuple de Quel’thalas.

Dame Liadrin décida à ce moment de rejeter son allégeance envers la maison du Prince félon et de servir A’dal et les Sha’tar. Avec ses Chevaliers de Sang, elle rejoignit l’Opération du Soleil Brisé lancée contre Kael’thas.



Le Prince fut finalement vaincu à la Terrasse des Magistères et l’invocation de Kil’jaeden interrompue.

Après la bataille, le Puits de Soleil put être restauré, et purifié grâce aux restes de M’uru par Velen en présence de Dame Liadrin.

C’est désormais du Puits de Soleil restauré que les Chevaliers de Sang tirent leurs pouvoirs de Paladins, et non plus de l’exploitation d’un naaru.






Les Draeneis



NB : j’ai trouvé peu d’informations précises sur les Paladins Draeneis. On utilisera donc plutôt le background général de ce peuple.



Il y a près de 25.000 ans, les Erédars vivant sur le monde d’Argus furent remarqués par le Titan noir Sargeras, chef de la Légion Ardente. Il réussit à convaincre Kil’jaeden et Archimonde, deux des trois chefs des Erédars, de le rejoindre. Mais le troisième, Velen, eut une vision de l’avenir montrant son peuple transformé en démons en échange du pouvoir octroyé par Sargeras. Ses prières inquiètes furent entendues par un Naaru (un être de Lumière luttant contre la Légion Ardente) qui lui proposa de le mettre à l’abri, lui et ceux qui accepteraient de le suivre.

Ces Erédars prirent le nom de “Draeneis” (“exilés”) et réussirent à fuir Argus. Ils errèrent pendant des milliers d’années à travers le cosmos, pourchassés par la Légion Ardente et protégés par les Naarus. Les Draeneis suivirent alors la voie de la Lumière offerte par les Naarus, guidés par la promesse de pouvoir un jour s’opposer directement à la Légion au sein d’une “Armée de Lumière” invincible.



Les Draeneis finirent par s’installer sur Draenor où ils vécurent en paix avec le peuple autochtone Orc, en cachant leurs pouvoir de peur d’être découverts par la Légion. Mais Kil’jaeden trouva Draenor et corrompit les Orcs qui se lancèrent dans l’extermination des Draeneis. La moitié de ce peuple fut massacrée, et les survivants se dispersèrent.

Toujours sous la conduite de Velen, une partie des survivants s’emparèrent de l’Exodar, une des ailes du Donjon de la Tempête (un satellite Naaru capturé par des Elfes de Sang). Ils s’enfuirent de Draenor, mais malheureusement les Elfes avaient eu le temps de saboter le vaisseau qui s’écrasa aux larges des côtes de Kalimdor, en Azeroth.

C’est là qu’ils rencontrèrent les Elfes de la Nuit et intégrèrent l’Alliance.





Croyances et culture



De leur origine Erédar, les Draeneis ont gardé des liens avec les arcanes et la magie. Mais leur exil et l’aide des Naarus les ont amenés à se vouer à la Lumière en tant que peuple. Leur but ultime, comme promis par leurs protecteurs, et de rejoindre un jour l’Armée de Lumière destinée à abattre la Légion Ardente.





Les Paladins et la Main d’Argus



La Main d’Argus est l’équivalent de la Main d’Argent pour les Draeneis et regroupe leurs Paladins. Il s’agit de leur principal ordre militaire, servant aussi de force de police. Il aurait été créé après la prise de contrôle d’Argus par la Légion Ardente (information sous réserve).

Cet ordre est dirigé par un triumvirat : les Redresseurs de Torts Boros, Kuros et Aesom qui se trouvent au Guet de Sang, sur l’Île de Brume-Sang.



Les Paladins draeneis sont appelés “Redresseurs de Torts”. A la différence des autres Paladins, ils tiennent plus du Guerrier que du Prêtre. Ils sont plus tournés vers le combat que vers les enseignements de la Lumière, et sont plus brutaux. Ils sont craints et respectés non seulement par la Légion Ardente, mais aussi par les Orcs qui n’ont pas oublié quels adversaires redoutables ils ont été du temps de Draenor.

Ils occupent aussi un rang social majeur au sein de la société Draeneie, un rang supérieur même à leurs équivalents Humains (chevaliers ou Paladins).

On trouve aussi des Exarques au sein de la Main d’Argus. Il semble (information sous réserve) qu’il s’agisse d’un titre donné aux chefs militaires des Draeneis - la preuve en serait qu’on en trouve un seul par zone en général.



NB gameplay : seuls les Draeneis ayant suivi la série de quêtes se terminant par “La fin de leur monde” peuvent prétendre faire partie de la Main d’Argus (il s’agit des quêtes permettant de recevoir le tabard de la Main d’Argus, tabard accessible uniquement à cette race).







Les Taurens



NB : tout ce qui suit est principalement fondé sur la conversation entre Aponi Crin-Brillant et Tahu Vent-de-Sagesse aux Pitons-du-Tonnerre avant Cataclysme (que je n’ai retrouvé qu’en anglais, donc traduction sujette à erreur^^), avec en complément WowWiki et mes propres interprétations

A corriger ou compléter si vous avez d’autres sources.






Rappel général



Les Taurens étaient un peuple nomade, tranquille et paisible, et ancré dans des traditions ancestrales de culte de la nature et de son incarnation, la Terre-Mère. C’est sous la conduite de leur chef Cairne Sabot-de-Sang que les Taurens firent alliance avec les Orcs et créèrent le refuge de Pitons-du-Tonnerre.

La culture taurène est essentiellement ancrée dans le chamanisme, ce peuple cherchant à servir la nature et à maintenir l’équilibre entre les éléments.

Ils furent aussi le premier peuple à recevoir l’enseignement du Druidisme par Cénarius lui-même, mais pour des raisons inconnues l’oublièrent. Ce sont les Elfes de la Nuit qui leur réapprirent cette voie (NB : d’autres affirment que les Taurens ne furent pas les premiers - il n’en reste pas moins que le druidisme actuel des Taurens leur fut enseigné par les Elfes)





Les Marches-Soleil



Il n’y a donc pas de culte spécifique de la Lumière chez les Taurens.

Néanmoins, avant Cataclysme, on pouvait assister à un dialogue aux Pitons-du-Tonnerre entre deux Druidesses Taurènes, Aponi Crin-Brillant et Tahu Vent-de-Sagesse.



Les Druides peuvent utiliser le pouvoir de la lune. Et ce sont les Elfes de la Nuit qui ont enseigné le druidisme aux Taurens. Ce lien avec la lune est donc logique, étant donné que l’importance de cet astre pour les Elfes - incarnation de leur déesse Elune.

Les Taurens sont un peuple dont la philosophie insiste sur la nature et son équilibre. Le Guerrier ne combat que si nécessaire, le Chasseur ne chasse que pour nourrir la tribu, le Chaman n’intervient que pour maintenir l’équilibre entre les éléments.

Or selon les croyances taurènes, le soleil - An’she - et la lune - Mu’sha - sont les yeux de la Terre-Mère. Il y a donc un déséquilibre à ne considérer que le pouvoir de la lune comme source de pouvoir pour les Druides, en particulier Taurens.

De la même façon que les Druides peuvent utiliser la lumière de la lune, les Taurens doivent donc pouvoir utiliser celle du soleil.



La conversation se termine par un message d’espoir alors que la guerre continue contre le Roi-Liche et que le déséquilibre est patent en faveur de la destruction apportée par le Fléau. Il fait toujours plus sombre avant l’aube. Le soleil finira par se lever, même au Norfendre, et la nature retrouvera son équilibre.



De la même façon que les Prêtres Elfes de la Nuit tirent leurs pouvoirs de la lune, et que les Prêtres Trolls tirent les leurs des Loas, les Marches-Soleil Taurens vont donc tirer leurs pouvoirs du soleil - d’An’she.



Deux hypothèses :

- on peut considérer que le soleil et An’she sont les interprétations taurènes de la Lumière des autres cultures - les Marches-Soleil sont donc des Paladins ;

- on peut considérer que An’she est une divinité solaire comme Elune est une divinité lunaire pour les Elfes - les Marches-Soleil sont donc plutôt des Prêtres-Guerriers ou des Druides.





Pour info, le dialogue en question en anglais :

http://www.wowwiki.com/Aponi_Brightmane






____________________
╔══╗
╚╗╔╝
╔╝(¯`v´¯)
╚══`.¸Hørion
Revenir en haut Aller en bas
http://guilde-horion.forumactif.com
 
Background
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Background Personnages
» [RESOLU] Background selon le lieu et sauvegarde
» Background du LA géant
» [Background/Officiel] Calendrier impérial
» theme background mois de mai

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hørion :: Guides :: Guide Divers-
Sauter vers: